jean boye logo de haut de page

Propos de Maurice Albe PDF Imprimer Envoyer

« Ça fait plaisir parce qu’il y a là une jeunesse saine » disait hier matin Maurice Albe. Il y a surtout avec la maîtrise d'un art, une fuite vers un ailleurs paisible au fond de ces « lointains » à l’encre de Chine, aux creux des « Cieux » où le bleu s’efface pour n’être plus que rêverie, songe d’un au-delà. Loin des tempêtes de l’âme, les paysages de Jean Boyé sont une invite au repos, esquisse plutôt qu’agression.

Rapportés par M. B., Sud Ouest, Samedi 4 août 1979