jean boye logo de haut de page

Roger Bissiere

La rencontre avec Roger Bissiere



Jean Boyé : rencontre avec Roger Bissière, 1950 PDF Imprimer Envoyer

Voici comment une part de mon existence s’est jouée. En 1947, je me trouvais à Marcilhac-sur-Célé dans le Lot  , je dessinais l’abbaye, l’ensemble du village, une plongée vue d’une route étroite après avoir traversé la rivière.

L’aubergiste où nous logions me dit : « vous devriez rencontrer le peintre Marcel Boch qui habite une petite maison sur la colline ». Immédiatement, je pris le chemin qui y menait. Là, un homme de cinquante à soixante ans me reçut très aimablement, heureux d’interrompre ce qui devrait être une certaine solitude.

Il connaissait Maurice Albe, mon professeur d’alors, ce qui permettait d’ouvrir la discussion dans la bonne direction.

Découvrir la suite
 
Le monde des arts est en deuil : Roger Bissière n'est plus ! PDF Imprimer Envoyer

Avec Roger Bissière qui vient de disparaître, l'art a perdu l'un de ses plus éminents représentants, l'un de ceux qui avaient compris le véritable sens de la peinture et qui ne vivaient que pour elle.

Roger Bissière s'est éteint tout doucement dans sa maison de Boissierette dans le Lot où, depuis 1939, il s'était retiré, au milieu d'une nature qui lui plaisait et qui était pour lui une perpétuelle source d'inspiration.

Découvrir la suite
 
L'aventure de l'art au XXème siècle : texte de Roger Bissière PDF Imprimer Envoyer

La peinture est, si l'on veut bien la considérer dans son essence, une géométrie vivante de formes et de couleurs, une sorte de géométrie nouvelle et plus complexe où les couleurs et les formes seraient inséparables et réagiraient les unes sur les autres, selon des lois où l'élément forme et l'élément couleur ne formeraient qu'un tout.

En art, il faut que la mathématique se mette aux ordres des fantômes. Le bon peintre est celui qui enterre une couleur chaque jour.

Découvrir la suite