Lettre de Henry Miller à Jean Boyé Imprimer

Big Sur, Californie, 8/04/52 (fac-similé de la lettre, de l'enveloppe)

Cher Monsieur et ami,

Je n'oublierai jamais Domme
ni les repas magnifiques partout.
Ni rien.

Oui, c’est le berceau d'une race d'hommes
qui devrait, qui doit, renaître.

Nous avons perdu tout depuis le « Cro-Magnon ».

Bien amicalement

Henry Miller

 

Mise à jour le Vendredi, 22 Juillet 2011 17:09